Sentier maritime










 


Code d'éthique


 

Ne laissez que vos sillons à la surface…

Vous devez toujours garder à l'esprit que la pratique de votre loisir favori a des conséquences plus ou moins importantes sur les divers écosystèmes du Saint-Laurent. En tant que pratiquant responsable, vous devez agir de façon à minimiser l'impact de votre passage sur l'environnement. Ce code d'éthique, basé de façon générale sur les principes du «Sans trace», décrit les étapes à suivre afin d'être en totale symbiose avec la nature. En vous y conformant, vous serez un utilisateur engagé et actif !     

Les Origines du code d'éthique

Leave No Trace Center for Outdoor Ethics (LNT) est un organisme sans but lucratif dédié à la promotion de comportements responsables auprès des adeptes de plein air. Implanté aux États-Unis en 1994, cet organisme a mis en place un programme éducatif d’envergure internationale. Au Québec, c’est Aventure Écotourisme Québec (AEQ) qui a organisé les premières formations en 2004. L’organisme Sans trace Canada a ensuite été créé en 2006 afin de faire connaître davantage le programme éducatif à travers le Canada et l’adapter à notre réalité.

Le concept de ce programme éducatif consiste à promouvoir des pratiques minimisant les impacts sur l'environnement. Ce programme guide les actions des adeptes de plein air afin qu'aucune trace ne soit visible après leur passage. Ces orientations permettent de prévenir la détérioration des milieux naturels et assurent aussi la durabilité des sites de pratique pour le bénéfice des générations actuelles et futures. Les intervenants du Sentier maritime du Saint-Laurent se sont inspirés du programme Sans trace pour créer leur code d'éthique. Ainsi, les adhérents au Sentier maritime s'associent à cette philosophie de développement durable et en font leur ligne directrice à travers toutes leurs actions.

Les 7 principes du code d'éthique

1) Préparez vos sorties à l’avance

  • Apportez avec vous le Guide bleu, les cartes des routes bleues et une carte marine de votre itinéraire. 
  • Vérifiez l’état de votre matériel avant de partir. Votre embarcation et votre VFI devraient être de couleurs vives pour votre sécurité.
  • Renseignez-vous sur le nombre d’emplacements disponibles sur les campings rustiques et réduisez la taille de votre groupe au besoin.
  • Planifiez vos repas afin d’avoir le minimum d’emballage et de déchets. Vous gagnerez ainsi du temps, du poids et de l’espace.
  • Prévoyez un réchaud pour la cuisson des repas.
  • Apportez de l’eau potable, ou informez-vous sur la disponibilité d’eau douce et apportez le nécessaire pour la traiter.

2) Utilisez des surfaces durables

  • Marchez sur des surfaces durables (l’herbe sèche, le gravier, les dalles rocheuses). 
  • Arrivez tôt pour monter un campement qui aura un minimum d’impact sur l’environnement et utilisez des sites de campement existants. 
  • Laissez le site de campement dans son état naturel lors de votre départ.  
  • Limitez vos arrêts à deux nuits maximums au même endroit.

3) Gérez adéquatement vos déchets

  • Rapportez tout ce que vous avez amené. Prévoyez des sacs pour vos déchets! 
  • Utilisez les toilettes en place (sèches ou autres). 
  • En l’absence de toilettes, rapportez vos papiers et déposez les déchets humains dans des trous profonds de 15 à 20 cm creusés dans le sol à plus de 70 m d’un cours d’eau. 
  • Faites un trou un peu moins profond pour les eaux usées (lavage de la vaisselle par exemple). 
  • Avant de partir, faites un dernier tour! 

4) Évitez de faire des feux de camp

  • Évitez de faire des feux de camp sur les sites des routes bleues à moins qu’un aménagement particulier et du bois soient prévus à cette fin.

5) Ne touchez qu’avec les yeux

  • Prenez des photos plutôt que de toucher à la végétation ou à tout objet historique ou culturel.

6) Respectez la faune et les milieux fragiles

  • Observez la faune à distance.  
  • Éloignez-vous si vous détectez des signes de nervosité chez les animaux observés. 
  • Respectez les sites d’arrêt identifiés sur les cartes des routes bleues afin d’éviter le dérangement de la faune et la perturbation des milieux fragiles. 
  • Soyez maître de vos animaux domestiques ou laissez-les à la maison.

7) Respectez les propriétaires riverains et les autres utilisateurs

  • Montrez l’exemple en respectant les usages négociés avec les propriétaires riverains.
  • Soyez courtois et discret pour ne pas déranger les autres usagers et les propriétaires riverains.
  • Proposez votre aide à toute personne qui semble en difficulté.

 

Principales installations requises

L'esprit d'un sentier maritime est d'approcher la nature telle qu'elle est, sans la modifier, laissant sur notre passage aucune trace comme le propose le code d'éthique. Il faut éviter d'installer des structures permanentes, comme des tables, bancs, écriteaux, qui dénaturent l'environnement naturel. Elles deviennent souvent la cible de vandalisme et elles sont parfois emportées par les glaces. Dans de très rares cas, on aura peut-être recours à des structures permanentes, plates-formes de camping, toilettes sèches, si on redoute un usage abusif d'un environnement fragile.

Haut

 

 

Nom d'utilisateur :
 
Date de naissance:
(jj/mm/aaaa) :
 
Vous devez mettre les barres obliques entre les chiffres
 

Devenir Membre

Messages

Résultats 2011 du Grand Nettoyage des rivages canadiens

3,144 km
Distance nettoyée le long des rivages

Les 5 déchets les plus courants:

351,238 - Mégots de cigarettes

110,018 - Emballages d’aliments

 71,200 - Sacs de plastique

65,220 - Bouchons et couvercles

39,308 - Bouteilles de boisson (plastique)

 
 
   

                      

 

Page d'accueil | Pour nous joindre